STOLT




Une sonorité rude de viking, affirmant mieux que ne saurait le faire son français maternel, l’essence-même d’une âme trop pudique. Un nom puissant, à l’image du timbre de celui qui le porte, à qui il confère l’assurance d’un bouclier d’airain.

Un nom-géode, dont l’enveloppe rugueuse, organique, dissimule le raffinement d’un trésor caché. Une voix unique.

LA voix. Une voix-oxymore de velours rêche, de soie écorchée. Âpre et moelleuse. D’une profondeur de funambule, tant elle se balade haut et large, avec une facilité déconcertante.

Derrière ce timbre de bronze fêlé se cache le jeune chanteur de 26 ans originaire d’Ecquevilly (78), Marc Bayard. À l’instar du chevalier du même nom, homme de la Renaissance, Marc s’est longtemps pensé ‘‘sans peur et sans reproche‘‘, se persuadant d’être omniscient, voire immortel, et multipliant avec témérité les expériences hasardeuses sinon périlleuses. Mais cette période d’errance existentielle est révolue.

Marc qui se cherchait a trouvé sa voix, retrouvé sa voie, opéré sa re-naissance. Il n’est plus arrogant. Il est fier. Il est STOLT.

Marc développe très tôt une sensibilité pour la musique. Il prend des cours de chant et s’adonne à la guitare entre 10 et 18 ans, avant d’enchaîner comédie musicale et groupe de rock au lycée, puis une formation électro-funk en fac de pharmacie. Ce n’est qu’à 19 ans qu’il prend conscience du potentiel de sa voix sur un titre de Barry White, ce qui incite son père à le prendre au sérieux et lui créer son premier home studio. Comme si le chant et la guitare ne lui suffisaient pas, Marc se met alors à la production et poursuit son projet en autodidacte. C’est l’éclectisme de ses références – aussi bien James Brown, Stevie Wonder et Adele qu’Eminem, Notorious Big, KanyeWest, MC Solaar, ou encore Led Zeppelin, Queen et Stromae – qu’il insuffle à STOLT aujourd’hui.

STOLT prête sa voix le 13 juillet dernier au titre house garage ‘‘Egotrippin’ ‘‘ de Joe Lewandowski sur la compilation ‘‘French House 2020‘‘ de Trax Magazine.

EN ROUTE VERS SON 1er EP PRÉVU POUR LE 27 AOÛT 2021. Un EP nostalgique mais optimiste, cadencé par des pianos froids que la puissante voix soul du chanteur vient réchauffer, tandis que les guitares sonnent l’urgence de s’affirmer sur des synthés pop célestes. Entre Jacob Banks, Rag’n’Bone Man, Gary Clark Jr. ou encore Kaleo et Imagine Dragons, STOLT est le nouveau timbre à suivre de près.

 



Retour


WILD (lyrics video)


All Rights Reserved 2014 Scherzo-Prod | Design & Création Web : dreamtouch-Agency.fr.